LA PRESSE REVIENT SUR LA DEFAITE DE LA PREMIERE

11 octobre 2011 - 06:46

Article voix du nord et nord eclair du mardi 11 octobre ...

 

Comme la semaine dernière, le Stade béthunois s'est fait mater par Aire-sur-la-Lys

mardi 11.10.2011, 05:07 - La Voix des Sports

Au retour des vestiaires, le jeu restait équilibré mais les deux équipes se montraient moins entreprenantes.

Au retour des vestiaires, le jeu restait équilibré mais les deux équipes se montraient moins entreprenantes.

|  • FOOTBALL DH |

Énorme frustration pour le Stade béthunois qui a une nouvelle fois cédé à Aire-sur-la-Lys (3-1)

, une semaine après un premier revers en Coupe de France (3-2) contre cette même équipe airoise.

Décidément, lors de cette double confrontation contre le voisin airois, le mauvais sort n'aura pas épargné l'équipe béthunoise. Cruellement sortis de la Coupe de France une semaine plus tôt, les hommes de Romain Boulert connaissaient un nouveau coup dur avant le coup d'envoi, Gruel se fracturant la clavicule en plein échauffement.

La défection du défenseur central faussait complètement les plans de Romain Boulert. Vandome était propulsé sur le terrain et Fauvet prenait place en défense centrale. Ce remaniement de dernière minute profitait aux Airois et, plus particulièrement, à Vergne qui ouvrait la marque de la tête (1-0, 3e ). Comme la semaine dernière, Blanquart était à l'origine du réveil béthunois. Sa transversale trouvait Robail qui adressait un centre parfait pour Lemaire (1-1, 18e).

Après ce départ canon, la partie perdait peu à peu de son intensité. Au retour des vestiaires, le jeu restait équilibré, mais les deux équipes se montraient beaucoup moins entreprenantes.

La rencontre allait une nouvelle fois s'emballer dans les dernières minutes. Et comme le week-end dernier, les Airois se montraient les plus réalistes. À la suite d'une banale remise en jeu, l'Airois Gossey se jouait de la défense béthunoise pour donner l'avantage à ses couleurs (2-1, 86e). Robail avait l'égalisation au bout des pieds mais une forêt de jambes airoises empêchait le ballon de rentrer (93e). Pire, Do Rosario profitait de la montée de Bourdeauducq pour alourdir la note dans les arrêts de jeu (3-1, 94e). • MATTHIEU MEURILLON (CLP)

Aire-sur-la-Lys - Stade béthunois : 3-1 (1-1)

 

 

BETHUNE / FOOTBALLIDIVISION HONNEURI5E JOURNÉE : AIRE-SUR-LA-LYS - BÉTHUNE

Béthune cultive les regrets

Les Béthunois sont revenus dans la partie en seconde période, mais sans être réalistes. Photo archives W.K.Les Béthunois sont revenus dans la partie en seconde période, mais sans être réalistes. Photo archives W.K.

À cause d'un manque de concentration en début de match, les Béthunois (7e, 12 points) ont laissé filer la victoire sur la pelouse d'Aire-sur-la-Lys (9e, 11 points).



WILLY KRAWCZYK > correspondant
En enregistrant une deuxième défaite en autant de rencontres face aux Airois, les Béthunois peuvent en effet une fois encore nourrir beaucoup de regrets. D'autant que ce revers s'est dessiné de manière plus nette dans le jeu.
Béthune (7e, 12 points) a pourtant su proposer de bonnes phases mais sans pour autant faire la différence lors de ses temps forts. Un constat qui devient une habitude pour les Artésiens. Ce revers tendrait à prouver que le jeune groupe béthunois a encore besoin de temps pour progresser et ainsi prétendre à jouer le haut du tableau.


Dès la 2e minute de jeu, les Airois ouvraient la marque par Vergnes (1-0, 2e). Piqués au vif, les Béthunois ne lâchaient rien et revenaient au score vingt minutes plus tard grâce à Robail (1-1, 18e). « On a mal démarré la rencontre, regrettait Romain Boulert.
Mon défenseur central Urwick Gruel se blesse pendant l'échauffement et on est absent au coup d'envoi ».
Béthune bouscule Aire Après la pause, les Béthunois prenaient le jeu à leur compte et bousculaient une formation airoise timorée. « On les a fait reculer et on s'est créé quelques occasions. Malheureusement, on a encore une fois manqué de réalisme ». Au contraire des Nordistes qui, en fin de rencontre, assuraient leur victoire. À la 87e minute, Gossey inscrivait le deuxième but et dans le temps additionnel Do Rosario pliait le match (3-1, 90e +3).
« Nous n'avons que ce que nous méritons, reprenait Romain Boulert. Pour gagner des matches, il faut marquer des buts. Il ne suffit pas de produire du jeu, il faut se montrer plus incisif. Ce qui est frustrant, c'est que cette rencontre était largement à notre portée. On gaspille quatre points et on risque de le payer en fin de saison ».
L'entraîneur airois Carmelo Canetti se satisfaisait largement de cette deuxième victoire consécutive sur Béthune. « On n'a certainement pas réalisé notre meilleur match de la saison, mais on l'emporte. On marque au bon moment et finalement on s'en sort bien. L'essentiel pour nous était de prendre les quatre points ». Les Béthunois auront peut-être l'occasion se se refaire une santé dimanche en coupe de la ligue à Esquelbecques (PL).
w Aire-sur-la-Lys - Béthune : 3-1 (1-1).

Commentaires

PARTENAIRE OFFICIEL DU CLUB

 

 

REJOINDRE LE STADE BÉTHUNOIS FC

SOUVENIRS

En cette période de trève , quelques articles souvenir sur le titre de Béthune champion de France en 1949.

 

ARTICLE BUT DU 13 JUIN 1949

ARTICLE FRANCE FOOT-BALL DU 14 JUIN 1949

UNE DE FRANCE FOOT-BALL