La Voix du Nord

22 mai 2012 - 22:08

Retour sur la défaite au Portel

Battu au Portel (3-2), le Stade béthunois peut nourrir des regrets

mardi 22.05.2012, 05:02  - La Voix des Sports

Avec deux buts encaissés avant la pause, les Béthunois n'ont pas réussi à combler le handicap.

Avec deux buts encaissés avant la pause, les Béthunois n'ont pas réussi à combler le handicap.

|  • FOOTBALLDIVISION HONNEUR RÉGIONALE |

Plombés par une première période « catastrophique », les Béthunois ne sont jamais parvenus à revenir à hauteur de l'équipe porteloise.

Ils devront patienter encore un peu pour rendre officiel leur maintien en DH.

Ce n'était pas la joie dans le vestiaire béthunois dimanche. Et pour cause : voir tous les efforts réduits à néant en à peine cinq minutes, c'est assez cruel.

Incapables de ressortir le moindre ballon et gênés par le vent violent, les hommes de Romain Boulert étaient rapidement mis sous pression. Il fallait attendre moins d'une demi-heure pour voir les Maritimes prendre le large au tableau d'affichage.

C'est d'abord François qui trompait Bourdeauducq de la tête (1-0, 24e), avant que Devillier profite d'une tergiversation de l'axe central béthunois pour doubler la mise dans la foulée (2-0, 28e).

Passée cette folle demi-heure, les Béthunois retrouvaient leurs esprits et réduisaient la marque après la pause par l'intermédiaire de Harbit qui reprenait un centre de Louchart (2-1, 68e).

Malheureusement, les hommes de Romain Boulert n'allaient savourer ce sursaut d'orgueil que pendant deux petites minutes. Le temps pour Boulanger d'armer une frappe qui trompait Bourdeauducq, pas sur ses appuis (3-1, 70e). Les Béthunois mettaient alors le pied sur l'accélérateur. Blanquart transformait un penalty consécutif à une faute sur Blondel (3-2, 85e). On y croyait de nouveau du côté des Béthunois mais Blondel puis Roose rataient l'égalisation d'un cheveu. Rageant.

« C'est vrai que je ressens de la frustration après ce match, confiait le capitaine Laloyer, un brin désabusé. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Comme nous a dit le coach, on ne peut pas gagner un match en ne jouant qu'une mi-temps. »

• MATTHIEU MEURILLON (CLP)

Le Portel - Béthune : 3-2 (2-0)

Commentaires

PARTENAIRE OFFICIEL DU CLUB

 

 

REJOINDRE LE STADE BÉTHUNOIS FC

SOUVENIRS

En cette période de trève , quelques articles souvenir sur le titre de Béthune champion de France en 1949.

 

ARTICLE BUT DU 13 JUIN 1949

ARTICLE FRANCE FOOT-BALL DU 14 JUIN 1949

UNE DE FRANCE FOOT-BALL